Compte rendu de la séance du 17 décembre 2021

L’équipe de Questes vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

 

17 décembre 2021 – Compte rendu de la première séance du séminaire « Ésotérisme, magie, sorcellerie »

 

Cette séance est aussi la première à se tenir en modalité hybride !

 

Présents : Thibault JOUIS ; Elisabeth PAUMELLE ; Alice RENARD ; Antonin DUPONT ; Adèle DUCANCHEZ ; Lucas NASRI ; Hannah JOHNSON ; Natsuki MUTO ; Justine BOUST ; Sidonie LOISEL ; Timothée SEBERT ; Emma BELKACEMI-MOLINIER ; Maxime FULCONIS ; Nadia PLA ; Aaron KESTLE ; Marie-Christine PAYNE ; Léo PERRET ; Tom SADLER ; Clara DE RAIGNIAC ; Tamara ALVARADO ; Laura BALDACCHINO ; Lucas FLANDRE ; Marielle DEVLAEMINCK ; Emma COUTIER

En ligne (liste non exhaustive) : Agathe ; Anne Berthelot ; Aurore Gallifrey ; Axelle Janiak ; Brigitte Dumartineix ; C. Noridal ; Claudia Tassone ; Clement Château ; Corentin Cardolle ; Dany ; Dorothée ; Edgar Rops ; Frederica Buttò ; Fiona Karcz ; Florane ; Florie Maurin ; Giulia Parma ; Hélène ; Iris Petrequin ; Julia Roumier ; Juliette Becker ; Laura  ; Laura Davidel ; Laurine Chatriot ; Lise Fuertes ; Louise Gay ; Marine Vassort ; Mariá Florencia Vieira ; Morgane Joppé ; Nicolas Gavet ; Raphaëlle Cassar ; Ronan Hauchard ; Valérie ; Véréna Stockebrand ; Elisabeth Feytit

 

Introduction – par les organisateurs Laura Baldacchino, Emma Coutier, Marielle Devlaeminck et Lucas Flandre

Les organisateurs rappellent qu’il faut situer l’origine de l’ésotérisme au XIXe siècle, dans un contexte d’invention d’une certaine vision du Moyen Âge largement fantasmée. La popularité de l’ésotérisme ne s’est pas démentie jusqu’au XXIe siècle, et les termes du séminaire traduisent en général un certain goût antimoderne pour un Moyen Âge épris de spiritualité. Ils reviennent ensuite sur chacun des trois termes pour les distinguer, en évoquant leur étymologie.

 

Merlin et la récupération de la figure du Druide au Moyen Âge – par Aaron Kestle

La communication s’intéresse à Merlin « l’Enchanteur », à distinguer de Merlin « le prophète » qui donnait son titre au livre de Paul Zumthor. Aaron note dans le traitement du personnage une rupture au XIIe siècle qu’il faut associer au roman : le personnage romanesque se distingue du personnage celtique. Il reprend les épisodes principaux des romans en prose qui évoquent son origine, et note l’importance de Geoffroy de Monmouth dans la fixation de la figure de Merlin telle qu’on la trouve dans les romans, qui synthétise les traditions populaires britanniques.

Pour problématiser le mot « druidique », entouré d’un certain flou, Aaron fait le parallèle avec la notion de celtoscepticisme, utilisée pour renvoyer au vague qui entoure l’étiquette « celtique ». La culture druidique est majoritairement connue par des sources allogènes (chez les anciens, César par exemple), ou comme représentation littéraire d’un passé païen, pré-chrétien (not. les Quatre branches du Mabinogi). Il évoque l’exemple de la littérature de voyage : Gérard de Cambrai représente les Celtes comme des barbares incultes, mais cela n’a aucun fondement dans la réalité médiévale. Mais les textes hagiographiques ont également une grande influence sur l’écriture de la figure de Merlin. 

 

De Merlin aux chevaliers magiciens : les enjeux de la représentation littéraire et visuelle des enchanteurs médiévaux – par Tamara Alvarado

Tamara s’interroge sur la redéfinition de la « magie » dans les textes médiévaux à partir du personnage de Merlin. Trois termes : enchanteur (connoté très négativement à partir du XVe siècle) ; nigromancien ; clerc (rencontre domaine des savoirs/ magie).

Au niveau de la représentation picturale de Merlin non métamorphosé, elle distingue 5 types iconographiques dans les mss. : Merlin courtisan ; Merlin ermite ; Merlin sage ; Merlin sauvage ; Merlin chevalier. Cette dernière seulement est contextuelle (elle n’est utilisée que pour illustrer un passage guerrier), tandis que les autres sont véritablement des interprétations visuelles des fonctions du personnage. En d’autres termes, l’enlumineur, en sélectionnant un type dans ce répertoire, choisit de souligner une fonction du personnage parmi d’autres. Mais il y a aussi un enjeu relationnel dans la représentation : figuration du couple Merlin/Blaise ; de l’opposition Merlin/mauvais clercs.

Cette diversité des représentations est-elle due au caractère protéique de Merlin ? Pas nécessairement : Tamara compare avec d’autres figures de mages, comme Orphée, dans un ms. de l’Ovide moralisé illustré dans un atelier parisien où a été confectionné un ms. du Merlin ; ou avec le mage Estienne.

Elle conclut sur le fait qu’il n’y a pas de panoplie dédiée à la représentation de l’enchanteur.

 

Après ces communications très riches, Questes a le plaisir de vous convier à la deuxième séance du séminaire consacrée aux “ésotérismes au féminin“. Elle se tiendra ce vendredi 14 janvier 2022, de 18h à 20h, toujours en salle D116 à la Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris.

Nous aurons le plaisir d’accueillir :

  • Amélie Belleli (Université de Limoges), “La représentation morale de la souveraine jézabélienne hérétique (Ve-VIe siècles)”
  • Pauline Otzenberger (Université catholique de Louvain), “Allégoriser la sorcière au XIVe et au XXIe siècle : des enjeux similaires ?”
  • Timothée Sébert (Université catholique de Louvain), “Le clerc et la sorcière dans le Songe de Pestilence, récit des astrologies et des médecines dans l’ombre de la Peste”

Il est également possible d’assister à la séance en distanciel. Pour cela, veuillez contacter questes.ems@gmail.com afin de récupérer le lien de connexion.

 

 



Citer ce billet
Louise Gay (2022, 9 janvier). Compte rendu de la séance du 17 décembre 2021. Questes. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t4p2

Louise Gay

Doctorante en histoire médiévale au sein de l'université Sorbonne-Paris-Nord, je travaille sur "Bellatrices reginae : les reines de France et d'Angleterre entre guerre et diplomatie (XIIIe - XIVe siècle)" sous la direction de Murielle Gaude-Ferragu.

More Posts

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search