Compte rendu de la séance du 20 mai 2016 – « Sexualité et interdits » (I)

 Introduction de la séance par Elodie GUILHEM et Catherine KIKUCHI, organisatrices du thème.

Reprenant la définition de la sexualité de Michel Foucault, il s’agira de se demander comment la sexualité se définit socialement à travers des normes et un rapport aux normes, un système répressif et une réappropriation qui informent aussi la manière dont sont organisées et dont se pensent les sociétés médiévales. Les auteurs commencent par reprendre les normes des trois religions monothéistes et leur rapport différencié à la sexualité et au plaisir. Le représentations de la sexualité sont ensuite abordées à travers divers exemples littéraires et iconographiques, en s’intéressant particulièrement aux images transgressives et aux punitions des crimes sexuels. Enfin, les auteurs cherchent à aborder la question des pratiques sexuelles, qui sont parfois informées par les législations civiles ; les pratiques privées déviantes restent malgré tout difficile à atteindre.

Audrey PENNEL (Université de Bourgogne) – « Miroir de la beauté et miroir des vices : luxure et transgression dans les représentations de l’otiositas féminine à la fin du Moyen Âge ».

 Il s’agit de comprendre comment l’Oisiveté, synonyme de désordre moral, qui otiositas au Moyen Âge, entretient un rapport étroit avec la Luxure dans les représentations féminines. Plusieurs thèmes sont traités. D’une part les femmes au bain témoignent d’une variation sur les thématiques profanes et bibliques. Par ailleurs, la représentation de la femme oisive, voire de Oiseuse dans le Roman de la Rose,  joue sur les identités multiples et trompeuses du personnage et en particulier sur les reflets dans le miroir qui l’accompagne. Enfin, d’autres représentations montrent le Diable qui attend de ses saisir de la femme coquette au bain, entourés d’accessoires comme son miroir ou son peigne, qui deviennent les symboles de son péché.

Miguel AGUIAR (Université de Porto) – « La représentation de l’homosexualité masculine dans les chansons des troubadours portugais (XIIe-XIVe siècles) ».

 L’homosexualité y est souvent utilisée comme un motif de dérision. Mais l’abondance des passages qui en traitent semble contredire l’image d’un Moyen Âge caractérisé par une austérité sexuelle. Le ton va également à l’encontre de la rigidité de la loi de l’Eglise et des rois du Portugal et de Castille. La critique de ces pratiques, souvent  travers un ton très obscène, va également de pair avec une position sociale souvent élevée des acteurs.

 


Questes

Le groupe Questes a été créé au printemps 2001 par des doctorants de la Sorbonne. (lire la suite) --------------------- Questes is a young researchers group and network, created in 2001 by PhD students from Sorbonne Universities. Today, it brings together young scholars from French Universities, but also from other European and extra European countries. (read more)

More Posts